Le burkini ou la réalité ...

 

Une nouvelle stratégie politique , comique me direz-vous, mais je vous répondrais plutôt logique. D'un point de vue économique le pays est devenu cancéreux, il est bien connu que lorsque la mort est annoncée dans une famille, parmi les proches souvent il y a ce haineux... Ce haineux qui fait oublier la peine, la situation, la disparition au profit d'un spectacle de courte durée, alors poudrez vous les yeux et profitez car BURKINI apparaît.

 

Profitez donc de ce scandale au burkini, de cette enflammée mini, qui suscite un engouement pour qui est démuni. Personne ne se souvient, soudain, à cet instant précis où tout le monde déjà crie, que ce n'est pas cette femme voilée qui se baigne pour s'amuser qui a causé le mal être dont on saigne, mais bien le chômage qui prive les plus fragiles de chauffage et qui comme toujours ne touche pas ceux qui dans leur tours regardent comme il est bon de voir se rependre le poison qu'ils ont aimé nous donner...

 

Il parait qu'entre eux ils nous appellent "marionnettes", plutôt honnête comme discours, n'entendent pas ses échos seulement les sourds. Comme toujours,eux entendent burkini, hallal, mosquée, voile...

 

Et cet article ludique solennel et constitutionnel qui appuie la liberté de porter ce que l'on désire, d'être ce que l'on est et d'affirmer sa liberté individuelle dans le respect des libertés communes, s'est envolée dans cette escalade de non droit à l'encontre d'une simple foi. Et la femme qui dit porter son burkini par sa propre volonté, entêtée dans l'idée que son corps est sa propriété et qu'elle a le droit de choisir à qui le montrer et le dévoiler... Et bien on la juge écervelée, endoctrinée et pour ne pas qu'on la perçoive sur média "Télé" , on préfère la représenter par madame instruite et spécialisée en tenez vous bien ... BURKINI !!! Un diplôme reconnu et profitable à tous.

 

As-t on déjà vu une démocratie par et pour le peuple, ou l'on veut rendre invisible une partie de ce dernier , décider pour cette même partie sans la questionner et lui demander d'être discrète pour éviter les dérives. Alors on élève plus la société dans l'acceptation des autres, mais on élève plutôt les minorités dans la discrétion et l'oubli, et si ces minorités se résignent la honte deviendra grande et le désespoir inéluctable... Quelle genre de nation veut-on créér... Il me semble que la dernière fois où il y a eu de telles lois le dénouement fut meurtrié.

 

Mais j'oubliais de me présenter, je fais partie de cette catégorie de femmes écervelées et muselées dont on ne veut entendre la voix de peur que vous sympathisiez. Mes valeurs premières : un trio d'éthique oublié : LIBERTE EGALITE & FRATERNITE. Je vais donc me retirer discrètement, gentillement et sereinement en vous remerciant de m'avoir lu . Fraternellement, une adepte du burkini

Hanna
 

Association Les Bobines Sauvages, 6 Allée André Maginot, 31100 Toulouse